L’Amérique en DVD
Par Julien Hairault, le 12 septembre 2008 2008 - été - 13:53

Il faut noter les sorties simultanées en Dvd, de deux grands films américains distribués sur nos écrans au début de l’année, et récompensés à la dernière cérémonie des Oscars : No Country for Old Men des frères Coen, et There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson.

Deux grands films donc, qui témoignent d’une Histoire des Etats-Unis. D’un coté la saga pétrolière du film d’Anderson qui donne à Daniel Day-Lewis l’occasion de briller dans le rôle d’un magnat qui partant de rien, dresse un empire d’or noir et abandonne toute humanité pour finir seul dans son Xanadu. De l’autre le western moderne des frères Coen qui se fait le portrait d’une Amérique rurale désabusée et marginale, en proie à la violence d’un tueur psychopathe (comment oublier l’interprétation de Javier Bardem).

JPG - 49.8 ko

Deux oeuvres qui attestent de la bonne santé d’une mythologie de l’Amérique, de son Far-West, de ses grands espaces, et des êtres qui la peuplent, et qui surtout la façonnent. Si There Will Be Blood confirme tout le bien que l’on pouvait penser de l’Oeuvre de Paul Thomas Anderson, No Country for Old Men nous réconcilie avec le cinéma de frères Coen, dernièrement décevant.

On vous recommande donc chaudement de voir ou revoir ces deux films majeurs du cinéma américain d’aujourd’hui, en attendant l’édition Dvd de Redacted (prévue pour le 18/09), l’autre grand film sur l’Amérique sorti cette année.

- Lire l’analyse critique de No Country for Old Men
- Lire l’analyse critique de There Will Be Blood

Images : © Paramount Pictures France (No Country for Old Men)






A l’occasion de la sortie du dernier film de Jacques Audiard, Un prophète, Fin de Séance vous propose un top 5 consacré aux films de prison.

  1. Down By Law de Jim Jarmush
  2. La Grande illusion de Jean Renoir
  3. Hunger de Steve McQueen
  4. La Grande évasion de John Sturges
  5. L’Évadé d’Alcatraz de Don Siegel

Sans oublier Midnight Express et La Vie de David Gale de Alan Parker, Le Reptile de Joseph L. Mankiewicz, Cube de Vincenzo Natali, et Au nom du père de Jim Sheridan.



Pour profiter des rétrospectives d’auteurs et des reprises des joyaux du patrimoine cinématographique mondial, retrouvez les programmes cinéphiles :

- Séances, la cinéphilie à Paris
- Cinémas indépendants acceptant la carte Le Pass
- L’Institut Lumière à Lyon
- La Cinémathèque de Toulouse
- Le Ciné-Club de Caen

Ces liens vous sont proposés par Fin de Séance, site d’analyse critique des films d’aujourd’hui, n’hésitez pas à nous contacter pour nous transmettre des liens équivalents pour d’autres villes.

Retrouvez également Vodkaster - Le blog de la cinéphilie 2.0



Réagissez aux articles, suivez l’actualité et débattez avec les rédacteurs de Fin de Séance en rejoignant le groupe Facebook de Fin de Séance.

Add to Technorati Favorites

S’abonner à Fin de Séance